Blog

Ventes aux enchères

Image_article

Les ventes judiciaires


Les ventes judiciaires sont des ventes aux enchères immobilières. On y retrouve des biens immobiliers provenant principalement de saisies immobilières mais aussi de liquidations judiciaires et de licitations (ex : divorce). Ces ventes s’adressent aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers et ont lieu au tribunal de grande instance (TGI) environ une fois par semaine.
Pour chaque bien, une visite publique est organisée une semaine avant la date de la vente. Il suffit de se rendre sur place à l’heure indiquée.
Pour obtenir plus d’informations sur le bien qui vous intéresse, il faut aller consulter le cahier des conditions de vente au greffe des saisies immobilières du TGI concerné. On y trouve la description du bien (photos, plans), les constatations de l’huissier concernant l’état de celui-ci et des parties communes ainsi que les diagnostiques (énergétiques, carrez, amiante…).
Pour participer à une vente il faut être représenté par un avocat. Celui-ci aura alors un rôle de conseil mais aussi pour mission de s’assurer de votre solvabilité puis de porter les enchères et enfin de remplacer le notaire si vous êtes adjudicataire. Pour lever les enchères, l’avocat vous demandera deux chèques de banque :
  • Le 1er correspondant à 10% de la mise à prix (ou 3000€ si celle-ci est inférieur à 30 000€) à établir à l’ordre de Monsieur le Bâtonnier
  • Le 2nd correspondant aux frais préalables (souvent de l’ordre de 10 000€) à établir à l’ordre de la CARPA.

Si vous ne remportez pas la vente, votre avocat vous remet vos chèques à la sortie de la salle.

L’intérêt des ventes judiciaires


Les enchères présentent plusieurs intérêts pour les acheteurs :
  • Une opportunité pour trouver un bien atypique (ex : loué, occupé, vétuste)
  • l’occasion d’acheter un bien rapidement.
  • Trouver un bien en l’état et qui n’est pas embelli par un agent immobilier.
  • En moyenne les biens sont vendus entre 70% et 90% du prix du marché.
  • Les professionnels n’enchérissent pas au-delà de 70% de la valeur du bien ce qui laisse une belle marge de manœuvre aux particuliers désireux d’acheter au juste prix.
  • Economiser les frais d’agence

Les risques des enchères immobilières.

  • Les honoraires de l’avocat pour lever les enchères sont environs de 150€
  • La surenchère qui peut survenir à la demande d’un tiers dans les 10 jours suivant la vente, le bien sera alors remit en vente avec une mise à prix 10% plus élevée que le prix de vente précédent
  • La folle enchère qui advient lorsqu’un enchérisseur gagne la vente mais est dans l’impossibilité de régler le solde dans les deux mois suivant la fin du délai de surenchère (soit deux mois et dix jours après la vente). Il perd alors ses deux chèques de banque et si le bien est ensuite revendu à un prix inférieur que le prix auquel il l’a obtenu, il devra payer la différence.

Le rôle d’Enchères Parisiennes.


Enchères Parisiennes est un site dédié aux particuliers qui souhaitent acheter aux enchères. Nous les accompagnons par téléphone mais aussi en consultation, nous consultons pour eux le cahier des conditions de vente du bien qui les intéressent au greffe des saisies immobilière.
Enchères Parisiennes vous proposer des avocats spécialisés afin de maximiser vos chances de remporter une vente.
La newsletter du site vous permet de recevoir chaque semaine les nouveaux biens disponibles à la vente ainsi que le résultat des dernières ventes.
Enfin nous vous proposons un courtier en crédit immobilier pour obtenir le meilleur taux possible.
Ventes aux enchères, la marche à suivre.